comm'

« Comment serait notre vie… »

Souvenir. Extrait du texte écrit par la romancière Christine Angot pour l’hebdomadaire français Télérama et publié dans l’édition du 9 février 2005 en hommage à la journaliste Florence Aubenas et à son fixeur Hussein Hanoun al-Saadi, alors retenus otages en Irak :

« Comment serait la vie si plus personne ne prenait de risques ? Si plus personne ne cherchait à regarder ce qu’il y a derrière les apparences ? Derrière les discours officiels ? Comment serait la vie si tous les journalistes passaient Noël chez eux en famille ? Si pour le Nouvel An, ils faisaient tous des fêtes avec leurs amis ou un voyage à l’étranger en buvant du champagne pour les voeux ? Comment vivrait-on ? Comment serait le monde si tout le monde avait peur ? Comment serait le monde si personne n’affrontait jamais le danger ? Comment serait le monde si jamais personne n’allait voir à quoi ressemble une guerre, à quoi ressemble un procès, à quoi nous ressemblons ?

(…)

Comment ferions-nous si les seules informations qui nous parvenaient étaient la publicité la propagande, ces activités qui ne demandent aucun risque jamais (…) ? Comment ferions-nous si certains parmi nous n’avaient pas la passion de la vérité ? »