formation

Maîtriser une langue étrangère ≠ Appliquer un algorithme géant

Il n’y a pas de manuel d’instructions ni de guide des procédures exhaustif pour parler dans une langue ! En anglais ou en français particulièrement, il faut s’adapter, connaître les nombreuses exceptions, et savoir repérer les usages.

Rien de très facile parfois pour un enseignant sommé de donner la règle et de se justifier des exceptions nombreuses dont, je tiens à le clamer ici, Monsieur le Juge, ni moi ni mes collègues ne sommes coupables. Rien de très satisfaisant certes pour les apprenants… Frustrés, avec le sentiment d’être lésés.

Bien sûr, il faut tout de même fournir l’effort d’apprendre sa grammaire (en format souvent simplifié) : nul n’est censé ignorer les lois de l’accord temps-sujet ni sa table des pronoms personnels. Mais ensuite, chacun-e doit accepter que des années de pratique et un effort continu d’apprentissage complètent ce savoir de base. Être citoyen des langues, ça remplit une vie.

Car, malgré le hype des algorithmes et les travaux majeurs de nombreux laboratoires publics et privés pour s’approcher du Logiciel Parfait de Traduction, personne n’a trouvé le Graal, – l’algorithme ultime des langues.

Quelle merveille !